Jean Launay                   Député de la deuxième circonscription du Lot
  
Edito
Le

30 janvier 2016 - Sainte-Barbe du CIS de Sousceyrac - Teyssieu

28 janvier 2016 - Vœux au CEA de Gramat

23 janvier 2016 - Sainte-Barbe - Centre d'Incendie et de Secours de Bretenoux


Mes dernières interventions vidéo en cliquant ici
Mardi 19 janvier 2016 - Discussion générale du Projet de Loi pour une République Numérique

Argumentaire du groupe SRC - Projet de Loi République Numérique



Rubrique "Questions" - Retrouvez les dernières Q.E. posées le :

Q.E. n°92528 posée le 19 janvier 2016 à la ministre de la culture et de la communication sur les revendications des guides-conférenciers

Q.E. n° 92470 posée le 19 janvier 2016 à la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur la situation des accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH)


Rubrique "Courriers"

18 janvier 2016 - Proposition de loi n°3280 visant à favoriser l'ancrage territorial de l'alimentation

Éditorial du 18 janvier 2016 - Budget 2015


Michel Sapin (Ministre de l’économie et des finances et Christian Eckert (Secrétaire d’Etat chargé du budget) ont présenté ce mercredi 13 janvier 2016 les résultats de l’exécution 2015 du budget de L’État :

- En 2015, le déficit budgétaire de l’État s’établit ainsi à 70,5 milliards d’euros, en baisse de 15milliards d’euros par rapport à 2014, atteignant son niveau le plus bas depuis 2008. Grâce à la maîtrise des dépenses et à la tenue des recettes, le déficit budgétaire est moins élevé que celui prévu par la loi de finances initiale: il était prévu à 74,4 milliards d’euros en loi de finances initiale et avait été revu à 73,3 milliards d’euros en loi de finances rectificative de fin de gestion.

Les inquiétudes de Gilles Carrez de l’été dernier sur les recettes se révèlent totalement infondées : in fine, les recettes de l’État sont supérieures de 1,2 Md au niveau de la loi de finances initiale.

Ces résultats confortent la prévision du Gouvernement d’un déficit de l’ensemble des administrations publiques de 3,8% du PIB en 2015.

Le gouvernement et sa majorité poursuivent donc le redressement des finances publiques afin de ramener le déficit public de la France à 3% du produit intérieur brut en 2017, conformément aux engagements européens.


Rubrique "Presse"
La Dépêche du Lot - 26 octobre 2015 -
Ma rentrée parlementaire
La Vie Quercynoise - 22 octobre 2015 - Ma rentrée parlementaire


Rubrique "Argumentaires"
22 décembre 2015 - Lutte contre l'optimisation fiscale et mise en place du reporting par pays



Lundi 14 septembre - Nous sommes tous méditerranéens
J'ai récemment cosigné une tribune initiée par Michel VAUZELLE - Député SRC des Bouches-du-Rhône; je vous la livre.
(cliquez sur le logo pour signer la pétition)

http://tousmediterraneens.com/wp-content/themes/Avada-Child-Theme/images/logo/FR.jpg
En avril dernier, les présidents des régions méditerranéennes de l'Europe se sont réunis en Sicile pour interpeler l'Europe sur le drame qui se joue dans son cœur et à ses portes. Avec le soutien de Martin Schulz, président du Parlement européen, nous avons lancé l'appel "Nous sommes tous Méditerranéens". Cet appel a été signé par près de 100 parlementaires français. Personne n'a voulu en entendre parler. Ce n'était sans doute pas assez vendeur. On a donc laissé le champ libre au discours de "l'appel d'air".

Ainsi, le cimetière méditerranéen dénoncé par le Pape a encore grandi. La mer a su accueillir à sa manière les cadavres de ceux, pleins d'espoir, dont la vie s'est arrêtée aux portes de ce qu'ils croyaient être la terre par excellence de la liberté et des droits de l'Homme: l'Europe.

Il a fallu attendre la photo d'un petit enfant mort pour que les pouvoirs publics européens s'indignent. Une image est donc nécessaire pour révéler la catastrophe humanitaire qui nous fait honte.

Il s'en est suivi une vague d'indignation. Mais le temps de l'indignation est révolu. Aylan est l'un des 22.000 noyés qui ont tenté de rallier l'Europe depuis 2000 -et parmi ces milliers de morts, de nombreux petits enfants comme Aylan.

Il est temps d'agir, concrètement. Le "tri sélectif" des migrants réclamé à grands cris ne viendra que si d'abord, les vies humaines sont sauvées. On ne demande pas ses papiers à un être humain qui se noie.

Il est agréable d'être ému, mais c'est inutile. Ceux qui fuient la misère, la violence et la guerre n'ont pas besoin des larmes des Européens mais de vérifier s'ils sont sincères: eux qui disent "plus jamais ça" devant leurs monuments aux morts, semblent ne pas savoir que "ça" se passe en ce moment en Europe.

L'Europe doit sortir grandie de cette épreuve en répondant à trois questions concrètes, et en sortant des discours indignés -et indignes. L'Union européenne doit se prononcer dans l'urgence pour accueillir, selon le droit de la mer et les droits de l'Homme, les réfugiés s'ils ne sont pas morts. Elle doit décider d'une politique commune de police claire pour démanteler les réseaux mafieux des passeurs. Elle doit enfin ouvrir sans délai des négociations de coopération avec les pays de transit et d'exil pour leur développement économique et social.

A l'appel de l'Allemagne et de la France, elle doit gér

 






Semaine 05 / 2016
  • Lundi 1er février
14h00 - 16h00 - Inauguration Reptiland - Martel
  • Mardi 2 février
Journée - Assemblée Nationale
21h30 - 00h00 - Séance publique
  • Mercredi 3 février
Journée - Assemblée Nationale
11h00 - 12h00 - Réunion du groupe SRC
15h00 - 16h00 - Questions au gouvernement
16h15 - 19h00 - Séance publique
21h30 - 00h00 - Séance publique
  • Jeudi 4 février
14h00 - 17h00 - Préparation réunion commission Programme/Finances AEAG - Toulouse



jeanlaunay © 2012 tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - creation de site e commerce